Options pour malvoyant
Mon compte
Réessayer
Recherche

Anthologie des chants populaires français groupés et présentés par pays ou provinces : l'Aunis et la Saintonge

Partition
Partition
Agrandir
Titre(s)
Anthologie des chants populaires français groupés et présentés par pays ou provinces : l'Aunis et la Saintonge
Editeur(s), Imprimeur(s)
Description
1 partition (p.353-402) ; 21 cm
Note(s) générale(s)
Partition avec la ligne mélodique et les paroles en français ou dans la langue régionale avec une traduction française. Brève description historique et géographique
N° com et marque
D&F13434(8)/Durand
Classification musicale
Où le trouver ?
Aucun résumé n'est disponible.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun lien n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Contenu
"Les chants de l'Aunis" : Bonjou' belle bergère. Ce sont les fill's de la plaine. C'était un p'tit berger. Chez nous, chez nous i étions trois soeurs. Chez nous, étions trois filles. Dans le pré i étions. Dedans Paris il y a. Depuis trois mois je suis veuve. D'vinez c'qu'il y a. Et nous vous souhaitons le bonsoir. Filles qu'avez des serviteurs. Guillaneu (chant de quête des étrennes). Nicolas, c'est d'main ma fête. Nous voici à Pâques. Il est un petit bonhomme. Quand j'étais chez mon pèr', guenillon. Quand j'étais de chez mon père. Quand la bergèr' s'en va-t-au champ. Trois messieurs de cette ville. "Les chants de la Saintonge" : A la pêche des moules. A Paris y a-t-une dame. Berger, n'as-tu point vu? Dans la ville des Sables. En revenant de noces. Falira la la. Hé! donc! bonjour!. Il était un' frégate, lon la. Là-haut sur ces côtes. Le roi a fait battre tambour. Ma mèr' m'envoie-t-au marché. J'm'en allai-z-à la foire. Mon père a voulu m'embarquer. Mon père m'a mariée. Mon père m'y marie. Notre grand' chèvre. Nous étions trois bon gars. Il était un moine. Par un lundi v'nant au mardi. Quand j'étais chez mon père. Quand j'étais fille à marier

Suggestions