Options pour malvoyant
Mon compte
Réessayer
Recherche
Titre(s)
La double vie des super-héros : des comics au cinéma / [directeur de la rédaction Bernard Zekri ; rédacteur en chef Christophe Conte ; rédacteursStéphane Beaujean, Romain Blondeau, Vincent Brunner... et al.]
Description
1 vol. (98 p.) : ill. en coul. ; 29 cm
Note(s) générale(s)
Notice rédigée d'après la couv.
Note(s) spécifique(s)
Numéro de : "Les Inrockuptibles", Hors série Les Inrocks, 2012, n°56
Annexes
Notes bibliogr. Bibliogr. p. 96-98
ISSN
2263-4932
Classification Dewey
Où le trouver ?
Aucun résumé n'est disponible.
Résumé
C’est l’affrontement le plus violent de toute l’industrie spectaculaire américaine pour l’année 2012 : Spider-Man contre Batman. D’un côté, avec The Amazing Spider-Man de Marc Webb, le début d’un nouveau cycle (le désormais fameux concept du reboot, seulement dix ans après le premier des trois films de Sam Raimi) ; de l’autre, la fin d’une trilogie (celle de Christopher Nolan) avec The Dark Knight Rises. De l’un, une vision ultra-contemporaine du divertissement de masse (3D, disparition de l’auteur, toute-puissance du numérique) ; de l’autre, une vision crânement anachronique (2D, support pellicule) déterminée par un fort surmoi artistique (celui de Nolan, auteur complet et tout-puissant). Les enjeux financiers sont monstrueux : la nouvelle trilogie Spider-Man doit dépasser les 2,5 milliards de dollars de bénéfice ; le précédent Batman de Nolan, The Dark Knight, a engrangé à lui seul 1 milliard de dollars et Warner espère faire mieux avec The Dark Knight Rises. Ce duel au sommet entérine en tout cas la domination absolue des super-héros dans la culture mainstream du XXIe siècle naissant.Ce surplomb du super-héros sur le trône de la culture populaire a sa généalogie, qui court tout au long du siècle précédent, en accompagne les grandes secousses géopolitiques, double l’Histoire en marche d’une autre histoire, fantasmatique, parfois révisionniste, parfois au contraire critique, et toujours organiquement liée à l’imaginaire collectif de son temps. De la littérature pulp sur papier journal aux fastes hollywoodiens, de l’anoblissement culturel avec les graphic novels jusqu’aux prolongements ludiques de l’industrie du jeu vidéo, nous avons tenté de dessiner les contours d’une mythologie aux super-pouvoirs, dont le plus saillant est d’avoir su régulièrement s’inventer de nouvelles formes et se reconfigurer. Jean-Marc Lalanne. (source : éditeur)
Aucune critique n'est disponible.
Aucun lien n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Contenu
L’étoffe des super-héros : Une mythologie américaine. #1 Naissance des super-héros. Les révolutions de la planète comics : Histoire des super-héros. Monstres & merveilles : Portrait de dix-neuf super-héros. Le gardien de l’Amérique : Portrait de Captain America. L’enlumineur : Portrait d’Alex Ross. L’alchimiste : Portrait d’Alan Moore. Super-faux héros : Les super-héros burlesques. Cousins de sang : Les super-héros dans le monde. Geeks & addicts : Les années Strange en France. #2 Au cinéma et ailleurs. Après le désastre : Le film de super-héros, genre dominant à Hollywood. Les super-héros au cinéma : Les sagas Spider-Man, Batman, Superman,. Watchmen. Héros en séries :Les adaptations pour le petit écran. Des comics à la page : Un terrain de jeu littéraire. Vis la vie d’un super-héros : Les jeux vidéo aiment les super-héros. Super-visions : Portfolio – les super-héros dans l’art contemporain. #3 Figures et motifs. Une Histoire parallèle : Comment les comics racontent la société américaine. Heroes & Villains : Les super-héros face au monstrueux. Le côté obscur de la force : La tentation réactionnaire. Sexe sous la cape : La vie sexuelle des super-héros. La mort leur va si bien : Vie, trépas et rebondissements. Black power : Le super-héros afro-américain ou comment se réapproprier son histoire. Comics & Co : Sélection bibliographique.

Suggestions