Options pour malvoyant
Mon compte
Réessayer
Recherche

Folkways Records (2) : Harry Smith et l’Anthology of American Folk Music

Collection

Médiathèque Musicale de Paris

Date : 10/02/2020

image

Anthology of American Folk Music. Volume I : Ballads. Folkways records, cop. 1967

 

Publié pour la première fois en 1952 par Folkways, le fameux label de Moe Asch, le coffret Anthology of American Folk Music est une sélection de 84 chansons issues de la collection de 78 tours patiemment réunie par Harry Smith.

 

Le coffret Anthology of American Folk Music doit beaucoup à la personnalité hors norme de son créateur, Harry Smith, qui fut un cinéaste important du cinéma underground et une icône de la contreculture américaine. Son implication dans ce projet était totale jusqu'au choix des illustrations et à la réalisation du livret. Sans l'esprit visionnaire d'Harry Smith, c'est toute une partie du patrimoine américain qui serait tombée dans l'oubli. Il n'est donc pas étonnant que ce projet ait eu un retentissement très important à sa sortie et qu'il ait eu une influence essentielle sur le revival Folk des années cinquante et soixante.

 

 

Livret d’accompagnement, comprenant la liste des chansons, un index alphabétique et une bibliographie.

 

Dans cette anthologie, les chansons choisies par Harry Smith ne sont pas hiérarchisées par genre. On y retrouve les différents styles de musique de cette époque : folk, blues, gospel, jazz, cajun... On notera aussi que cette anthologie est la première à ne pas classer les musiciens selon la couleur de leur peau. Le coffret est organisé en trois volumes et trois thématiques : Ballads, Social music et Songs. Chaque thématique est représentée par une couleur (vert/rouge/bleu) symbolisant un élément (eau/feu/air) renvoyant à une classification cosmogonique et alchimiste voulue par Harry Smith (comprise par lui seul ?).

 

 

 

Anthology of American Folk Music. Volumes II et III : Social music et Songs. Folkways records, cop. 1967 et 1966.

 

Les chansons sélectionnées datent de 1926 à 1933, soit avant et après le krach boursier de 1929. Date sciemment choisie car la crise de 1929 entraînera un exil massif des villes vers les campagnes et un retour à la terre, qui se ressentira notamment dans l’art populaire qu’est la chanson. C’est certainement pour cette raison qu'Irwin Silber prendra la décision en 1960 de remplacer l’illustration choisie par Harry Smith (il s’agissait d’une gravure de Théodore de Bry figurant un globe avec un instrument d'alchimiste) par une photographie de Ben Shahn représentant un fermier de l’époque de la grande dépression avec chapeau en paille et salopette en jean, proche des images de Dorothea Lange. C'est d'ailleurs cette version qui est la plus connue et qu'on associe au coffret.

 

Le premier volume Ballads comprend des chansons pour enfants issues du répertoire folk anglo-saxon mais dans une version américanisée. Le second Social Music propose un premier volet de chansons créées à l'occasion de réunions corporatistes, le plus souvent des danses. Le deuxième volet est lui consacré aux chants religieux (gospels et spirituals). Enfin le dernier volume Songs s'inspire plus largement de la vie quotidienne à cette époque.

 

Autre aspect important du coffret, le livret qui est une véritable prouesse typographique. On y retrouve l'influence des revues Dada dans le choix des polices et l'insertion d'illustrations variées (frises, personnages, mains, instruments de musique, partition...). Les 84 chansons sont numérotées et suivies d’un commentaire souvent humoristique concernant le texte ou l’interprète. S’y trouvent également quelques illustrations issues des pochettes des 78 tours d'origine.

 

Il faudra attendre 1997 et la réédition du coffret sous forme de CD par la Smithsonian Folkways pour que soit enfin acquise l'intégralité des droits des 84 chansons de l'anthologie.

 

 

Anthology of American Folk Music. Réédition en CD par Sony, 1997.

 

De par son aspect testimonial et son influence sur la création musicale depuis les années 50, on peut dire que ce coffret est devenu aujourd'hui une pierre angulaire de la culture américaine au même titre que les voitures Ford ou l'Empire State Building.

 

On notera enfin la sortie d’une version revisitée (Revisited) chez Shout! Factory en 2006. Le répertoire des chansons est repris entre autres par des stars comme Nick Cave, Lou Reed et Elvis Costello. Cet hommage aux pionniers de la chanson américaine est la preuve que cette anthologie continue toujours aujourd’hui à influencer l’inconscient collectif de nombreux musiciens.

 

 

The Harry Smith project. Anthology of American Folk Music revisited. Shout! Factory, Sony, 2006.

 

Pour aller plus loin :

 

 

Article : Enquête sur Harry Smith et son “Anthology of American Folk Music”

 

Voir aussi : FOLKWAYS RECORDS ( 1) : UNE ENCYCLOPÉDIE SONORE À CONTRE-COURANT

 

 

Arnaud Bouhey

Médiathèque musicale de Paris