Options pour malvoyant
Mon compte
Réessayer
Recherche

L’Animal dans l’art décoratif : les animaux marins par Anton Seder. 1896

Collection

Bibliothèque Forney

Date : 10/01/2020

image

Illustration : Das Thier in den dekorativen Kunst. Page de titre

 

La bibliothèque vient d’acheter un remarquable portfolio datant de 1896, illustré de 16 planches sur les animaux marins traités dans un style fantastique.

 

Le Professeur Anton Seder

 

L’auteur en est Anton Seder (1850-1916),  peintre ornemaniste bavarois, né à Munich, formé à l’Académie royale de la ville, alors véritable capitale artistique de l’Allemagne. Il bénéficie d’un enseignement classique complet – classe d’antiquités, d’architecture, voyages en Italie, en Grèce – qu’il complète par un apprentissage du dessin industriel. Dans les années 1880, il devient professeur de dessin d’art décoratif et entame une carrière dans le domaine.

Sollicité en 1889 pour être le directeur de l'École des arts décoratifs de Strasbourg (la Kunstgewerbeschule) – l’Alsace est rattachée à l’Allemagne à l’issue de la guerre de 1870- Anton Seder accepte le poste et  instaure une pédagogie inédite, accordant une large place à l'artisanat avec des ateliers manuels spécialisés, et en insistant sur l’observation de la nature : il organise de nombreuses visites au muséum d’histoire naturelle pour étudier les animaux empaillés, et intègre une serre botanique au bâtiment même de l'école. L'étude de la nature est au centre de la formation, car pour Seder, « seul celui qui a été formé sur la base de l'étude de la nature est capable de s'adapter aux changements d'orientation artistique et aux changements des goûts de son époque. ».

 

 

Planche 12 [Dragons]

 

Au tournant du siècle, Anton Seder devient une des figures marquantes de l’art nouveau : il consacre le renouvellement artistique de la ville grâce à ses principes pédagogiques mais également accède à la notoriété par ses propres productions. En tant qu’artiste, il crée de nombreuses œuvres en collaboration avec des artisans (orfèvres, ferronniers, céramistes) mais c’est essentiellement comme dessinateur et pédagogue qu’il acquiert une large renommée. Avant son arrivée à Strasbourg, Seder s'était déjà fait connaître par la publication d'ouvrages d'ornementation : Allégories et emblèmes (Allegorien und Embleme, 1882) ; Les Plantes dans leurs applications à l’art et à l’industrie (Die Pflanze in Kunst und Gewerbe, 1887). Jusqu’en 1903, il continue à publier plusieurs ouvrages consacrés aux motifs ornementaux, splendides ensembles de planches décoratives qui s'inscrivent dans la tradition ancienne du répertoire de modèles. Ces portfolios explorent des thématiques typiques de l’Art nouveau : la nature, le règne animal, des modèles pour l’orfèvrerie, la ferronnerie, la peinture décorative.

 

 

 

Planche 2  [Poissons]

 

Le portfolio consacré au règne animal était un projet éditorial ambitieux : Seder imaginait quatre volumes, consacré chacun à une sous-thématique. Au final, seuls deux virent le jour, les animaux marins, et les oiseaux.

 

Dans son introduction, l’auteur légitime son choix de présenter autant de vrais animaux que des monstres imaginaires. Il écrit : «  Dans un certain nombre de cas, qui présentent les formes caractéristiques pour l’application décorative des  mammifères les plus développés jusqu’aux coraux et aux éponges, cette publication doit montrer les animaux connus sous un nouveau jour, mais aussi les bêtes qui n’ont pas ou peu été utilisées dans l’art décoratif. On doit donc présenter à côté des représentants vivants du règne animal, également les monstres fantastiques depuis longtemps tombés dans l’oubli, comme s’ils étaient conservés dans une galerie de paléontologie.  Ces animaux en particulier, dont l’étude des descendants permet de reconstituer la lignée, ont été,  de par leurs formes bizarres, comme spécialement créés pour l’art décoratif. »

 

 

Planche 4 [Fonds marin, hippocampes] détail

 

 

Planche 14 [Monstres marins]

 

C’est donc avec jubilation qu’au fil des planches, Seder propose des modèles de fonds marins, où sur fond d’algues vagues et rochers surgissent poissons, langoustes, caïmans, et … dragons et autres monstres aquatiques. Les motifs sont présentés en tableau animalier, en planche naturaliste segmentée, ou selon une mise en scène théâtrale. Le style de Seder est foisonnant, le motif omniprésent, la couleur vibrante.  Tourbillons d’algues, replis de coraux, animaux aux nageoires déployés, écailles rugueuses, pinces et antennes dressées,  moustaches vibrillonnantes : le monde marin de Seder grouille, frissonne, jaillit de vie et d’imagination débridée.

Les influences stylistiques s’y croisent dans un syncrétisme graphique des plus singuliers : l’inspiration directe de la nature et son apologie, typiques de l’Art nouveau, se retrouve dans les lignes sinueuses et ondoyantes omniprésentes ; l’influence du japonisme s’observe avec la représentation scrupuleuse du détail animalier, traité en grands à-plats de couleur ; les grotesques de la Renaissance inspirent les curieuses têtes de poissons anthropomorphes.

 

 

planche 9 [Langoustes] détail

 

 

planche 10 [Têtes] détail

 

Mais surtout, c’est le style propre de Seder qui en impose, cette surcharge extrême de la page où le moindre espace est intégré dans la composition, la surabondance du motif, du détail, et l’imagination fantasque, mêlant le vrai documenté et l’élément fantasmagorique, dans un style dit ‘merveilleux’ qui annonce la vogue de la Fantasie.

Si Anton Seder fut assez rapidement dépassé par le modernisme, dans son activité de pédagogue directeur d’école, et aussi en tant qu’ornemaniste, force est de constater aujourd’hui, avec les modes des créations actuelles, que ses oeuvres ne manquent pas d’écho contemporain.

 

Dans le fonds iconographique de la bibliothèque Forney, jusqu’à présent, 2 planches isolées, montées sur carton, étaient déjà présentes dans les collections. Leur usure prouve qu’elles ont largement rempli leur fonction première de modèles pour des artisans en quête d’inspiration originale.

Aujourd’hui, grâce à cette nouvelle acquisition prestigieuse, c’est dans la totalité du portfolio sur le monde marin que nos lecteurs sont invités à s’immerger.

 

 

planche 7 [Crocodiles] détail

 

 

Par Anne-Laure Charrier, Conservatrice en chef,

responsable des collections imprimées

 

Bibliographie

 

L’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg (Wikipédia)

CASSIR Maria-Carina, L'École des arts décoratifs de Strasbourg de 1890 à 1914 : l'institution sous l'égide du professeur Anton Seder. Mémoire de maitrise, Université Strasbourg II, LOYER François dir., dactyl., 1990, 209 p..

Fantaisies & ornements : planches décoratives d'Anton Seder / [textes de Florian Siffer et David Cascaro]. Strasbourg, Editions des musées de Strasbourg, 2017. 78 p.

Strasbourg 1900, carrefour des arts nouveaux. Nancy, Editions Place Stanislas, 2010. 252 p.